Vivian : clicks and pics

UN OPÉRA DE CHAMBRE D’APRÈS L’ŒUVRE PHOTOGRAPHIQUE DE VIVIAN MAIER

spectacle créé les 13, 14 et 15 octobre 2020 au Théâtre de Caen

avec Léa Trommenschlager (soprano), Caroline Cren (piano), Agnès Mellon (photographe), Benjamin Dupé (électronique musicale)
conception, musique, dramaturgie et direction artistique Benjamin Dupé
livret adapté du texte Tout entière de Guillaume Poix
Scénographie Olivier Thomas | Lumière Christophe Forey | Costumes Sophie Ongaro | Assistanat à la mise en scène Maud Morillon | Direction technique et son Julien Frénois

« Entre opéra, concert photographique et performance argentique, Vivian : clicks and pics est une chambre d’écho à l’œuvre de la photographe américaine Vivian Maier. Morte dans l’anonymat en 2009, l’auteure de saisissants clichés de rue ou de malicieux autoportraits est invitée à sortir du cadre pour prendre le plateau. S’incarnant au travers d’une chanteuse lyrique et d’une photographe d’aujourd’hui, sa figure évolue dans un dispositif sonore et plastique, dans lequel s’entremêlent clins d’œil à ses photographies, interprétations musicales des images, clichés pris sur le vif et méditations chantées sur la puissance de l’art photographique. Une évocation poétique, visuelle et musicale, d’une femme et de son regard. »

Production Comme je l’entends, les productions – Théâtre de Caen – gmem-CNCM-marseille – Pôle Arts de la Scène / Friche La Belle de mai – La Muse en Circuit, Centre national de création musicale / Alfortville – Fondation Royaumont – avec le soutien du Fonds de Création Lyrique de la SACD, de l’Adami et de la Spedidam

bande-annonce
presse
Léa Trommenschlager offre à Vivian Maier son expressivité constante, basée sur une voix très précise et large, au service de toutes les émotions, humeurs, paroles et lyrismes. Le souffle est toujours riche et agile, la voix par ses registres, nuances et matières modulables peut ainsi incarner toutes les facettes de cette femme, de cette artiste et même de cette œuvre : de tous les formats et dans toutes les couleurs contrastées. (…) La musique illustre ainsi la vie de la photographe et le processus photographique sur la même longueur d’onde que la mise en scène. Le piano est le seul instrument, mais le jeu de Caroline Cren en fait un orchestre de chambre depuis le grondement bruitiste jusqu’à la délicatesse harmonique.
Charles Arden – Olyrix

La représentation est rythmée, joue sur certains décors amovibles, les lumières, les vidéos et bien sûr les photographies, avec des moments parfois saisissants. (…) La pianiste Caroline Cren est bien le troisième personnage, elle joue tout du long avec maestria, et du clavier et des cordes du piano, souvent reprise par l’électronique ; une partition inventive avec de très belles sonorités. J’ai trouvé tout cela réussi, vivant, dramatique mais aussi humoristique.
Thierry Vagne – le blog de Thierry Vagne

Formidable Léa Trommenschlager dans Vivian clicks and pics de Benjamin Dupé, jolie réflexion sur l’intimité et la photographie au Théâtre de Caen.
Laurent Vilarem – France Musique

tournée
>> mardi 1 décembre 2020 | 19:00 | Théâtre des Bernardines - Marseille

>> mercredi 2 décembre 2020 | 19:00 | Théâtre des Bernardines - Marseille

>> jeudi 3 décembre 2020 | 19:00 | Théâtre des Bernardines - Marseille

>> vendredi 4 décembre 2020 | 19:00 | Théâtre des Bernardines - Marseille

>> samedi 5 décembre 2020 | 18:00 | Théâtre des Bernardines - Marseille

>> jeudi 14 janvier 2021 | 20:15 | Théâtre des 4 saisons - Gradignan

>> jeudi 1 avril 2021 | 19:00 | La Passerelle scène nationale - Gap

>> vendredi 2 avril 2021 | 19:00 | La Passerelle scène nationale - Gap

>> mardi 27 avril 2021 | 20:00 | LUX scène nationale - Valence

>> mardi 11 mai 2021 | 20:30 | Comédie de Clermont - Clermont-Ferrand

>> mercredi 12 mai 2021 | 20:30 | Comédie de Clermont - Clermont-Ferrand

<<dates précédentes • 24 novembre 2020 · LUX scène nationale - REPORTÉ - Valence • 15 octobre 2020 · Théâtre de Caen - Caen • 14 octobre 2020 · Théâtre de Caen - Caen • 13 octobre 2020 · Théâtre de Caen - Caen

photos © Christophe Raynaud De Lage