Marelle / que les corps modulent !

Une pièce de concert dansée, pour douze à quinze enfants

CRÉATIONS les 24 et 25 septembre 2022 au Festival Musica, Strasbourg

Avec douze à quinze enfants du territoire d’accueil du spectacle, formés au projet en ateliers
Concept et musique Benjamin Dupé | Mouvement / chorégraphie Étienne Fanteguzzi (région Grand Est), Balkis Moutashar (région Sud – PACA), Marine Colard (région Bourgogne Franche-Comté et région Normandie) et d’autres encore… | Assistants à la mise en scène et régie d’orchestre Vérane Kauffmann (région Grand Est et Sud – PACA), Alexis Masuyer (région Bourgogne Franche-Comté), Maialen Imirizaldu (région Normandie)
Espace et dispositifs instrumentaux Olivier Thomas, Benjamin Dupé | Lumière Christophe Forey | Direction technique et son Julien Frénois | Production, diffusion Marine Termes | Communication Adélaïde Ponsignon

«

Marelle / que les corps modulent ! est une proposition dans laquelle les enfants sont à la fois les danseurs et les musiciens du projet. Ils sont autant le corps de ballet que l’orchestre interprète de la partition. Ce concept s’appuie sur un dispositif dans lequel chaque mouvement est prétexte à la production de sonore, comme une marelle musicale. Ce dispositif, à la fois scénique, instrumental et technologique, développe des propriétés autant acoustiques que plastiques et poétiques. C’est un orchestre d’objets et de matières, dont la manipulation suppose une forte dimension gestuelle et corporelle. L’espace est ainsi envisagé comme une « lutherie en construction », modulée, habitée par des enfants énergiques et joueurs, à l’écoute d’eux-mêmes, des autres et des sons produits. La forme est celle d’un concert dansé. Un geste artistique abstrait, sans narration, mais plein d’interactions, de fantaisie, de joie de jouer. Un moment dans lequel écoute musicale et écoute corporelle ne font qu’un, dans lequel technique instrumentale et intention chorégraphique sont indissociables. Marelle / que les corps modulent ! se redessine à chaque fois. Le projet est pensé comme une forme ouverte, déclinable en différents modules, adaptables à différents lieux. Il s’appuie également sur la rencontre avec les forces de chaque territoire de diffusion.

»

Production : Comme je l’entends, les productions | Coproduction : Théâtre de Caen, Opéra de Dijon, Pôle Arts de la Scène / Friche La Belle de Mai, Festival Musica Strasbourg, Théâtre Massalia Marseille, Centre de Développement Chorégraphique National Pôle-Sud Strasbourg, KLAP Maison pour la danse Marseille, Le Dancing-CDCN Dijon Bourgogne Franche-Comté, Festival Tous en sons ! Marseille-Aix Région Sud | Avec le soutien : de la Fondation de France, du Dicréam, de la Sacem, de la Ville de Marseille, de la Maison de la Musique Contemporaine, du Département des Bouches-du-Rhône / Centre départemental de créations en résidence, de Lieux Publics centre national et pôle européen de création pour l’espace public, de la Fondation Camargo (Cassis), du gmem-cncm-Marseille.

 

vidéo
tournée
>> samedi 24 septembre 2022 | 11:00 | Festival Musica - Pôle Sud - Strasbourg

>> samedi 24 septembre 2022 | 18:00 | Festival Musica - Pôle Sud - Strasbourg

>> dimanche 25 septembre 2022 | 15:00 | Festival Musica - Pôle Sud - Strasbourg

>> mardi 29 novembre 2022 | 19:00 | KLAP – Maison pour la danse - Marseille

>> jeudi 1 décembre 2022 | 14:30 | KLAP – Maison pour la danse - Marseille

>> vendredi 2 décembre 2022 | 14:30 | KLAP – Maison pour la danse - Marseille

>> vendredi 2 décembre 2022 | 19:00 | KLAP – Maison pour la danse - Marseille

>> samedi 3 décembre 2022 | 19:00 | KLAP – Maison pour la danse - Marseille

>> mercredi 15 mars 2023 | 18:30 | Opéra de Dijon - Dijon

>> jeudi 16 mars 2023 | 14:30 | Opéra de Dijon - Dijon

>> samedi 18 mars 2023 | 18:30 | Opéra de Dijon - Dijon

>> dimanche 19 mars 2023 | 17:00 | Opéra de Dijon - Dijon

>> mercredi 14 juin 2023 | 14:30 | Théâtre de Caen - Caen

>> mercredi 14 juin 2023 | 19:00 | Théâtre de Caen - Caen

>> jeudi 15 juin 2023 | 19:00 | Théâtre de Caen - Caen

<<dates précédentes

© Photos de résidence Adélaïde Ponsignon