Benjamin Dupé compositeur | metteur en scène | guitariste

Strings in the air with feet over the floor

(AN EXHIBITION TO LISTEN TO)

concert scénographié
création 20 octobre 2018 au Museum Art.Plus, Donaueschingen 

avec 6 guitaristes de l’ensemble Open Source Guitars (Trossingen) : Phileas Baun, Florin Emhardt, Martin Köhler, Robert Menczel, Mikolaj Pociecha, Boris Slavov – Direction artistique Barbara Lüneburg
Musique et mise en espace Benjamin Dupé
Réalisation Informatique Musicale Sébastien Naves (IRCAM)
Conseils scénographie et lumière Olivier Thomas et Christophe Forey | Construction et couture Marion Gervais

> note d’intention

« Cette pièce pour l’ensemble OSG, commande passée par l’Ircam et la Muzikhochschule Trossingen, trouve son inspiration dans trois données très concrètes.
D’abord : la nomenclature. J’ai appréhendé l’idée d’un ensemble de six guitaristes comme une aberration, comme la multiplication génétique d’un seul et même guitariste, m’intéressant aux notions de double, de clone, d’uniformisation de l’individu, de trouble identitaire chez l’interprète comme de trouble perceptif chez l’auditeur. Ainsi, plutôt que d’utiliser les  divers types de guitares proposées par OSG, j’ai choisi de me concentrer sur un ensemble de six guitares acoustiques identiques.
Par la suite, quand j’ai appris que la création serait donnée au Museum Art.Plus de Donaueschingen, j’ai enrichi ce premier concept avec la notion d’exposition et de monstration : montrer des phénomènes de foire, exposer des guitaristes comme on exposerait des automates. Outre l’aspect scénographique, c’est l’occasion de questionner la dialectique propre à l’interprétation d’une partition : qu’est-ce qui relève de l’exécution pure et désincarnée, qu’est-ce qui relève du geste singulier, individualisé et profondément humain ?
Enfin, l’aspect ludique de la pièce et sa dimension de théâtre musical sont un clin d’œil à la pièce d’Henri Fourès, donnée dans le même programme. À la jonglerie de Jérôme Thomas répond ici une jonglerie miniature, dans des intermèdes précis et virtuoses, autant gestuels que musicaux. Ces intermèdes prennent leur origine dans le potentiel ludique du faire du guitariste : s’asseoir, se limer les ongles, changer une corde, régler son cale-pied, perdre ses partitions.
Cette création est donc pensée comme une démonstration, à la fois énigmatique et spectaculaire, entre l’un et le multiple, entre le mécanique et l’humain, entre le phénomène acoustique et son augmentation par la technologie.  »

+ consulter la revue de presse

diffusion • 24 octobre 2018 · Theater im Kunstquartier, Mozarteum - Salzburg • 22 octobre 2018 · Kesselhaus - Trossingen • 21 octobre 2018 · Museum Art.Plus - Donaueschingen • 20 octobre 2018 · Museum Art.Plus - Donaueschingen

>> Mercredi 5 décembre 2018 | 19:00 | Nouveau Théâtre de Montreuil , salle Maria Casares - Montreuil

>> Jeudi 6 décembre 2018 | 19:00 | Nouveau Théâtre de Montreuil , salle Maria Casares - Montreuil

Les commentaires sont fermés.

rechercher sur ce site
Contact

Email · benjamin [at] benjamindupe.com
Remplacer [at] par l'arobase.

C’est bientôt…